Miséricorde divine

La dévotion à la Miséricorde Divine a été transmise par la religieuse polonaise sainte Faustine Kowalska à laquelle Jésus lui-même est apparu et a communiqué cette dévotion à travers diverses visions tout au long de sa vie.

Divina Misericórdia

Sœur Faustine a reçu 5 exercices ou prières:

Téléchargez l’application Divina Misericórdia sur Google Play pour avoir ces prières ou priez sur votre téléphone portable ou cellulaire sans avoir à être connecté à Internet ou à emporter un livre avec l’avantage qui vous alerte à 3 heures de l’après-midi pour effectuer la prière correspondante.

Vous pouvez également accéder au MAGASIN

Promesses de miséricorde divine

À ceux qui vénèrent l’image de la miséricorde divine:

« Je promets à l’âme de vénérer cette Image qu’elle ne périra pas. Je promets aussi, déjà ici sur terre, la victoire sur les ennemis et, surtout, au moment de la mort. Moi, le Seigneur, je la protégerai de ma propre gloire »(Journal, 48)

« A travers cette image, je remplirai les âmes de nombreuses grâces, afin que chaque âme y ait accès » (Journal, 570)

«J’offre aux hommes un conteneur avec lequel ils doivent venir à la Source de la Miséricorde pour collecter des grâces. Ce conteneur est cette image avec la signature: Jésus en toi, j’ai confiance »(Journal, 327)

Ces rayons protègent les âmes de l’indignation de mon père. Béni soit celui qui vit dans leur ombre, car la droite de Dieu ne l’atteindra pas »(Journal, 299)

Jésus a dit qu’il conserverait les villes et les maisons dans lesquelles cette image a été trouvée. (Remarque: Les villes importantes de Cracovie et Vilnius, où cette dévotion a été établie, ont été préservées de la destruction presque totale de la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale.)

Aux âmes confiantes:

« L’âme qui a confiance en Ma miséricorde est la plus heureuse parce que je m’en occupe » (Journal, 1273)

« Les grâces de ma miséricorde sont prises avec un seul récipient et c’est la confiance. Plus une âme fait confiance, plus elle en recevra. Les âmes qui se confient sans limites sont ma grande consolation, car dans de telles âmes je verse tous les trésors de mes grâces. Je suis content qu’ils demandent beaucoup parce que mon désir est de donner beaucoup, beaucoup « (Diario, 1578)

«J’ai ouvert mon cœur comme une source vivante de miséricorde. Que toutes les âmes en prennent la vie. Qu’ils abordent avec une grande confiance cette mer de miséricorde. Les pécheurs obtiendront une justification et les justes seront renforcés en bien. À celui qui a mis sa confiance en ma miséricorde, à l’heure de la mort je remplirai son âme de ma paix divine »(Journal, 1520)

«Aucune âme qui a invoqué ma miséricorde n’a été déçue ou confuse. Je suis particulièrement satisfait de l’âme qui a confiance en ma bonté. » (Journal, 1541)

« Celui qui a confiance en ma miséricorde ne périra pas parce que toutes mes affaires sont à Moi et que les ennemis s’écraseront aux pieds de Mon tabouret » (Journal, 723)

À ceux qui répandent la Miséricorde Divine:

« Aux âmes qui répandent la dévotion à ma miséricorde, je les protège tout au long de leur vie de mère aimante envers leur nouveau-né et à la mort je ne serai pas le juge pour elles, mais le Sauveur miséricordieux » (Journal, 1075)

«… À tous ceux qui proclament ma grande miséricorde. Je les défendrai moi-même à l’heure de la mort comme ma gloire, bien que les péchés des âmes soient noirs comme la nuit »(Journal, 379)

« Toutes les âmes qui adorent ma miséricorde et répandent la dévotion en invitant d’autres âmes à faire confiance à ma miséricorde ne connaîtront pas la terreur à l’heure de la mort. Ma miséricorde vous protégera dans cette dernière bataille »(Journal, 1540).

À ceux qui prient à l’heure de la miséricorde (15h00):

« En cette heure rien ne sera refusé à l’âme qui le demande par les mérites de Ma Passion … » (Journal, 1320)

«Pendant cette heure, vous pouvez obtenir tout ce que vous demandez pour vous et pour les autres. A cette époque, la grâce était établie pour le monde entier: la miséricorde triomphait de la justice »(Journal, 1572)

À ceux qui prient le chapelet pour la miséricorde divine:

« Je défendrai comme ma gloire chaque âme qui prie cette couronne à l’heure de la mort, ou quand d’autres la prient avec les mourants, qui obtiendront le même pardon. Lorsque ce chapelet est prié près d’un mourant, la colère divine est apaisée et la miséricorde insondable enveloppe l’âme et les entrailles de ma miséricorde sont émues par la douloureuse passion de mon fils »(Journal, 811)

« Quand ils prieront ce chapelet avec les mourants, je me mettrai entre le Père et l’âme mourante non pas comme le juge juste mais comme le Sauveur miséricordieux. » (Journal, 1541)

Priez sans cesse ce chapelet que je vous ai enseigné. Celui qui le prie recevra une grande miséricorde au moment de sa mort. Les prêtres le recommanderont aux pécheurs comme dernière table de salut »(Journal, 687)

« Quand des pécheurs endurcis le prieront, je remplirai leurs âmes de paix et l’heure de leur mort sera heureuse. » (Journal, 1541)

« Grâce à lui, vous obtiendrez tout, si ce que vous demandez est conforme à Ma Volonté. » (Journal, 1731)

À ceux qui prient la neuvaine à la miséricorde divine:

« Au cours de cette neuvaine, j’accorderai aux âmes toutes sortes de grâces » (Journal, 796)

Aux prêtres:

«Dites à mes prêtres que les pécheurs les plus invétérés s’adouciront sous ses paroles quand ils parleront de ma miséricorde insondable, de la compassion que j’ai pour eux dans mon cœur. Aux prêtres qui proclament et louent ma miséricorde, je donnerai une force prodigieuse, j’obligerai leurs paroles et ébranlerai le cœur auquel ils s’adressent »(Journal, 1521)

Pour les pécheurs:

«Lorsque vous priez cette prière avec un cœur contrit et avec foi pour un pécheur, je lui accorderai la grâce de la conversion. Cette phrase est la suivante:
Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Coeur de Jésus comme source de miséricorde pour nous, j’ai confiance en Vous »

À la fête de la miséricorde divine, le deuxième dimanche de Pâques (dimanche après Pâques):

« Dites aux âmes que je leur donne ma miséricorde comme défense, je me bats pour elles seules et porte la juste colère de mon père …, cette fête est sortie des entrailles de ma miséricorde pour la consolation du monde entier » (Journal, 1517 )

«..Refuge et abri pour toutes les âmes et, surtout, pour les pauvres pécheurs. L’âme qui confesse et reçoit la sainte communion obtiendra le pardon total de la culpabilité et de la tristesse. L’humanité ne connaîtra pas la paix tant qu’elle ne sera pas à la source de ma miséricorde « (Journal, 699)

Prier seulement pour que l’âme mourante ait une bonne mort

(Mais avant de recourir au sacrement de la CONFESSION pour une RÉCONCILIATION totale avec Dieu)

O Jésus miséricordieux répandu sur la croix, garde à l’esprit l’heure de ma mort. O Jésus le Plus Miséricordieux de Jésus, ouvert avec une lance, protège-moi à l’heure de ma mort. O Sang et eau qui jaillissaient du Sacré-Cœur de Jésus comme une source insondable de miséricorde pour moi, purifie mon âme et aie pitié de ce pauvre pécheur. Ô Jésus mourant, otage de la miséricorde, apaise la colère divine à l’heure de ma mort. Amen. (Journal, 813)

Oh mon Jésus, puissent-ils être complètement en accord avec Ta Très Sainte Volonté dans les derniers jours de mon exil.

J’unis mes souffrances, mon amertume, mes maux et mon agonie à Ta Passion Sacrée; et je m’offre à travers le monde pour obtenir en abondance la Miséricorde de Dieu pour la conversion et le salut des âmes des pauvres pécheurs (surtout par N.N.). Votre miséricorde sera tout pour moi dans la dernière heure. (Journal, 1574)

Je pardonne à tous ceux qui m’ont blessé et je demande pardon à ceux que j’ai blessés avec mes œuvres et mes paroles. Je renonce à toute rancune et à tout mal de mon cœur.

O MARIE: Mère et Dame à moi, je vous offre mon âme et mon corps, ma vie et ma mort et tout ce qui viendra après elle. Je mets tout entre tes mains, Oh ma Mère, couvre mon âme de ton manteau virginal et accorde-moi la grâce de la pureté du cœur, de l’âme et du corps. Avec votre pouvoir, défendez-moi de tous les ennemis. Oh magnifique Azucena, tu es mon miroir, Oh ma mère. (Journal, 79)

Tu es mon bouclier et ma défense contre l’ennemi. (Journal, 1232)

Oh ma Mère, ton âme était plongée dans la mer d’amertume, regarde-moi, apprends-moi à souffrir et à aimer dans la souffrance. Fortifie mon âme pour que la douleur ne la brise pas. (Journal, 315) Amen.

Téléchargez l’application Miséricorde divine depuis Google Play pour avoir ces prières ou priez sur votre téléphone portable ou cellulaire sans avoir à être connecté à Internet ou à emporter un livre avec l’avantage qui vous alerte à 3 heures de l’après-midi pour effectuer la prière correspondante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *